Sainte Yolande

462

Sainte Yolande (+1283)

ou Yolende. Fille de Marguerite de Courtenay, elle refusa la situation à laquelle son rang lui donnait droit.
Lors d’un voyage à Luxembourg, elle entra dans le monastère des Dominicaines, contre le gré de sa mère qui s’efforça brutalement de la traîner hors de l’église. Yolande, s’étant échappée, s’enferma dans un caveau. Mais, revenant sur sa décision devant l’insistance maternelle, elle retourna chez elle, tout en gardant présente sa décision. Sa mère enfin l’accepta et Yolande put revenir au monastère de Marienthal où, élue prieure, elle fut pendant vingt-cinq ans le modèle de toute la communauté.

Il est dans l’âme une autre prière, intérieure celle-là, qui n’a pas de cesse. C’est le désir. Quoi qu’il t’arrive, quoi que tu fasses, si tu désires le sabbat éternel, tu ne cesses de prier. Si tu ne peux plus prier, ne cesse pas de désirer. Le refroidissement de la charité, c’est le mutisme du cœur. La flamme de la charité, c’est le cri du cœur.

(Saint Augustin – Homélies sur les psaumes)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *