Sainte Catherine, une patronne qui ne manque pas de labeur

226

Vierge et martyre du IVe siècle, sainte Catherine d’Alexandrie est la patronne des jeunes filles célibataires, mais également de nombreux artisans.

Décidément, certains saints sont bourrés de talents ! On connaît souvent sainte Catherine d’Alexandrie comme celle qui a inspiré les Catherinettes, ces jeunes femmes qui, à l’âge de 25 ans, toujours célibataires, arborent des chapeaux verts et jaunes à la limite du grotesque. Fêtée le 25 novembre, cette jeune fille à forte personnalité, dotée d’une grande érudition, avait tenu tête à l’empereur romain Maxence, ce qui lui avait valu d’être martyrisée.

 

Barbiers, meuniers, plombiers… Catherine veille sur eux

Loin de se cantonner à ces modestes attributs, la brillante Catherine est également la patronne des barbiers, des charrons (artisans spécialistes du bois), des cordiers (ouvriers fabriquant de la corde), des couturières, des drapiers, des écoliers et étudiants, des fileuses de laine, des gardes d’enfants, des généalogistes, des modistes, des meuniers, des notaires, des nourrices, des orateurs, des philosophes, des plombiers, des potiers, des prêcheurs, des rémouleurs, des tailleurs, des théologiens, des tourneurs et des filles à marier. Aucun doute, veiller sur les travailleurs, Catherine, ça la connaît. Elle est du métier.

 

Source: https://fr.aleteia.org/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *