Saint Willibrord

365

Saint Willibrord (+739)

Originaire de l’Est de l’Angleterre, il fut confié par sa famille au monastère de Ripon, dirigé alors par saint Wilfrid d’York. A vingt ans, il gagne en Irlande le monastère de « l’île des saints ». En 690, on l’envoie évangéliser la Frise avec onze moines anglo-saxons. Il acquiert l’amitié du père de l’empereur Charlemagne, Pépin le Bref, qu’il convertit et qui, à partir de ce jour, le soutiendra sans faillir. Fidèle à l’obéissance de l’Eglise, Willibrord se rend à Rome demander au pape Serge 1er un mandat officiel pour prêcher l’Evangile. Nommé évêque d’Utrecht, il fonde l’abbaye d’Echternach, au Luxembourg, et c’est à partir de là qu’il accomplit des missions en Frise et au Danemark. Il revient à Echternach où il est enterré et vénéré par un pèlerinage dont la danse et la procession sont célèbres depuis le 14ème siècle et encore de nos jours.

Les païens danois lui disent : « On ne doit ni tuer un animal, ni puiser imprudemment de l’eau à la fontaine sacrée. » – « Je vais baptiser trois enfants dans votre pseudo source sacrée. J’espère exorciser ainsi vos vaines superstitions. »

(Vie de saint Willibrord)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *