[Question du jour] : Une jeune fille peut-elle être servante de messe ?

14250

Chaque jour, le père Franck Stéphane Yapi répond à une question d’internaute sur la foi catholique. Aujourd’hui, elle porte sur les servantes de messe.

 

Il revient à chaque évêque de prendre une décision, s’il le juge bon et sur la base d’un jugement prudentiel, sur ce qu’il convient de faire pour un développement harmonieux de la vie religieuse dans son propre diocèse.

 

L’autorisation donnée à ce sujet par certains évêques d’avoir des servantes de messe dans leurs églises ne peut nullement être invoquée comme une obligation qui s’impose à tous les diocèses.

 

Lorsque l’évêque, pour des raisons particulières, autorise l’accès des femmes au service de l’autel, cela devra être clairement expliqué aux fidèles, en faisant référence au Canon 230 § 2 du code de droit canonique de 1983.

 

Cependant le Saint-Siège rappelle qu’il sera toujours très opportun de suivre « la noble tradition du service de l’autel confié à de jeunes garçons, qui a eu pour effet depuis un temps immémorial le développement des futures vocations sacerdotales ». Ainsi, l’autorisation de l’évêque ne peut, en aucun cas, exclure du service de l’autel les hommes, ou, en particulier les jeunes garçons.

 

L’autorisation éventuelle de l’évêque ne peut pas non plus obliger les prêtres du diocèse à faire appel aux femmes ou aux filles pour le service de l’autel. Ceci dit, il est possible de faire participer les filles au service de l’autel en leur faisant porter une cape blanche. Elles auront alors comme rôle de faire tout ce qui ne concerne pas le service de l’autel.

Source: https://africa.la-croix.com/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *