Pape François : la vérité est la « révélation merveilleuse » de l’amour infini de Dieu

443

La vérité « trouve sa pleine réalisation » dans le Christ, a affirmé le pape François lors de l’audience générale de ce 14 novembre 2018.
Au cours de cette catéchèse devant des milliers de pèlerins, le souverain pontife a poursuivi son enseignement autour des Dix commandements. Il est cette fois revenu sur le 8ᵉ : « Tu ne porteras point de faux témoignages contre ton prochain » (Ex 20,16).

La communication, a-t-il souligné, ne passe pas seulement par le langage, mais aussi par les gestes et les attitudes, par toutes ses actions. Ainsi, l’humain est « continuellement en équilibre entre la vérité et le mensonge ». Dire la vérité, a poursuivi le pape, n’est pas seulement être sincère ou exact. En effet, la sincérité n’empêche pas l’erreur, et l’exactitude peut être inopportune ou indélicate. « Combien de bavardages détruisent la communion ! », a-t-il regretté avant d’insister : « les bavardages tuent », car « la langue tue comme un couteau ».

Pour le successeur de Pierre, la vérité est en réalité « la révélation merveilleuse » de Dieu et de son amour « sans limite ». Cette vérité « correspond » à la raison humaine tout en la dépassant « infiniment ». Ainsi, la vérité « trouve sa pleine réalisation » dans la personne de Jésus-Christ, mort crucifié pour manifester « l’amour miséricordieux et fidèle » de Dieu. C’est d’ailleurs la réponse du Christ à Pilate : « Je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité » (Jn 18,37).

La joie d’être catholique

Cette vérité, a souligné le chef de l’Église catholique, ne se transmet pas tant par les discours mais par la façon d’être, dans chacun des actes posés, grand ou petit. Pour les chrétiens, ne pas porter de faux témoignage signifie donc « vivre en fils de Dieu ». Ce qui ne signifie pas être des personnes « d’exception », mais laisser paraître dans chacun de ses actes l’amour paternel de Dieu et la confiance mise en Lui. Cette confiance est la « grande vérité », a estimé le pontife.

En saluant les groupes de fidèles réunis sur la place Saint-Pierre, le pape François a noté la présence des membres du congrès français des directeurs de pèlerinage accompagnés par Mgr Lebrun, archevêque de Rouen. S’adressant à tous les fidèles à la fin de l’audience, le pontife a espéré que leur pèlerinage à Rome puisse « renforcer le lien avec la ville des Apôtres et la joie de l’appartenance à l’Église catholique ».

Source: https://fr.aleteia.org/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *