Méditation du vendredi 08 décembre 2017

350

« Où es-tu donc ? »

 

Evangile selon St Luc, chapitre 1, 26-38

 

L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

 

 

Prière d’introduction
Quelle belle fête nous célébrons aujourd’hui ! Réjouissons-nous avec toute l’Eglise en l’honneur de la Vierge Marie !

 

Demande
Marie, je Te confie ce temps de prière. L’Eglise entière se tourne vers Toi aujourd’hui. Que, par Toi, Dieu puisse venir à la rencontre de l’homme, du chrétien, renouvelé dans son amour envers Dieu.

 

Points de réflexion

1. En lien avec les lectures. « Où es-tu donc ? » (Gen 3,9), dit Dieu à l’homme. Quelle douceur, pour lui dire qu’ Il le cherche ! Il veut le trouver, non pas pour lui signaler sa faute, mais pour lui montrer tout son amour. « Où es-tu donc ? », est un reflet du profond désir de le rencontrer, de lui redonner cette amitié perdue, de reconstruire l’homme qu’il était et que, par son propre choix, il a détruit. C’est pour cela, que Dieu se met à la recherche de l’homme. Il le cherche, Il le cherche toujours pour lui donner son amour, sa paix, sa vie ! D’Adam à Jésus-Christ, on pourrait dire que Dieu clame : « Où es-tu, ma nouvelle création ? ». Et enfin, Marie se laisse trouver. Elle sera la première créature nouvelle qui saura lui répondre comme Il l’espère. Elle, l’Immaculée Conception, sera la première réponse due à ce Dieu qui, pur amour, attend que sa créature réponde en toute confiance à son égard, et surtout avec tout son amour !

 

2. Le « oui » de Marie. Comme le dit Saint Bernard, le « Oui » de Marie est attendu par toute la création. Son « oui » et la façon dont elle le dit, est la porte d’entrée pour le salut de l’homme. Son « oui » est aussi et surtout attendu par Dieu, qui voudrait par elle retrouver toute l’humanité ! Comment retrouve-t-il Marie ? Comment est le « oui » de Marie ? Dieu vient à sa rencontre par l’ange Gabriel ; et Il voit en elle la « comblée de grâce ». Comme pour Marie, le Dieu qui nous cherche voit la grâce et non pas nos limites !

Marie, d’abord bouleversée, n’a pas peur ensuite de demander à comprendre. Par l’explication de l’ange, elle comprend que celui-ci et la nouvelle mission qu’il lui annonce, viennent de Dieu ; Et parce que ça vient de Lui, elle accepte. Le désir de Dieu, les circonstances permises par Dieu, passent par-dessus son trouble, et son incompréhension. Elle ne sait pas comment elle vivra ceci, comment se passera chaque chose…elle sait seulement que ceci vient de Dieu, et cela lui suffit pour dire « oui » de tout son cœur. Je suis la servante…que tout se passe pour moi selon ta parole » Quel grand amour ceci nous révèle en Marie ! Elle dit oui par amour pour Dieu, parce qu’elle Lui fait confiance !!
Soyons comme Marie « dans l’amour, saint et irréprochable sous son regard » Eph 1,3 (2ème lecture)

 

Dialogue avec le Christ
Seigneur augmente en moi la foi ! Que je Te reconnaisse dans ma vie, pour que je sache accepter avec amour ce que Tu m’envoies ! Que je sache passer par-dessus mes troubles et incompréhensions, pour te dire un « oui » ferme dans l’amour.

 

Résolution
Cherchons à dire aujourd’hui un « oui », comme celui de Marie.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *