Méditation du vendredi 01 décembre 2017

384

Une parole qui demeure jusqu´à la fin des temps

Evangile selon St Luc, chapitre 21, 29-33

 

Jésus parlait à ses disciples de sa venue. Il leur dit cette parabole : « Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu’ils bourgeonnent, vous n’avez qu’à les regarder pour savoir que l’été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout arrive. »

 

Prière d’introduction
Seigneur Jésus, Pasteur éternel, augmente ma connaissance et mon amour de la vérité. Augmente aussi ma soif de tes enseignements pour que je puisse partager ta parole avec ceux qui vivent dans les ténèbres.

 

Demande
Seigneur, augmente ma foi dans ta parole.

 

Points de réflexion

1. Se concentrer sur le Christ. Jésus ne nous donne pas l’heure et le jour exacts de son retour, mais il nous assure que quand nous en verrons les signes précurseurs, nous saurons que le temps est proche. Il veut que nous soyons vigilants et que nous attendions son retour dans une joyeuse espérance. Nos regards doivent se concentrer sur Jésus afin que nous soyons prêts à l’accueillir à la fin des temps. Nous pouvons préparer nos cœurs en accordant du temps à la prière, en assistant à la messe, en lisant les Saintes Écritures et en faisant la volonté de Dieu chaque jour.

 

2. Le fruit du consentement. Jésus désire que toute l’humanité entre dans le Royaume des cieux. Il désire ardemment que nous passions l’éternité avec lui. Nous pouvons anticiper ce temps et être déjà comptés dans le troupeau de Jésus pendant que nous sommes encore sur la terre si nous écoutons sa parole et si nous la mettons en pratique Il faut d’abord accueillir la parole de Jésus : « La parole de Jésus est en effet comparée à une semence qu’on sème dans un champ : ceux qui l’écoutent avec foi et sont agrégés au petit troupeau du Christ ont accueilli son royaume lui-même ; puis, par sa propre vertu, la semence croît jusqu’au temps de la moisson » (CEC n°543) Le fait d’accepter Jésus comme notre seul Sauveur, de connaître et de croire à l’Église et aux enseignements contenus dans les Écritures fera germer et croître notre foi jusqu’au retour de Jésus quand il reviendra pour la moisson.

 

3. Le printemps. Le Christ espère une moisson abondante à son retour. Le printemps de cette nouvelle évangélisation proclamée par Jean-Paul II a poussé des âmes nombreuses à reconnaître le Christ comme leur Sauveur et leur Rédempteur. Pendant sa vie, le pape Jean Paul II a édifié le monde par son exemple. Ses encycliques et ses livres ont aidé à éclairer de nombreux esprits. Les Journées Mondiales de la Jeunesse et les autres efforts d’évangélisation de l’Église ont répandu des semences de foi jusqu’aux confins du monde. Ce printemps de l’évangélisation se traduit par la croissance de l’Église et l’épanouissement des vocations au sacerdoce et à la vie religieuse. Jésus nous montre que si nous répandons des semences de foi, il nourrira chaque plante, des semailles jusqu’à la moisson.

 

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, Pasteur éternel, accorde-moi d’être toujours prêt à te rencontrer. Tu es mon Sauveur et mon Rédempteur. Fais grandir ma foi et mes connaissances religieuses afin que je puisse répandre des semences de foi chaque jour.

 

Résolution
Aujourd’hui, je prierai le Maître de la moisson pour les vocations religieuses.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *