Méditation du samedi 16 décembre 2017

196

Ne laissez pas passer la grâce !

 

Saint Matthieu 17, 10-13

Les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? » Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre tout en place. Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Le Fils de l’homme, lui aussi, va souffrir par eux. » Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.

 

Réflexion

1. Bien que bref, cet Evangile est très riche et nous pouvons en tirer beaucoup de fruit. C’est un appel à ne pas laisser passer les grâces de Dieu, qui, comme disaient saint Augustin « passent et ne reviennent pas. » Le Christ enseigne que Jean le Baptiste était, en vérité, le prophète que le peuple d’Israël attendait pour annoncer le Messie. Mais les pharisiens et les scribes n’ont pas voulu y croire. Pourquoi ? Parce qu’ils étaient aveuglés par leurs propres intérêts. Ils attendaient un Messie puissant qui les libérerait de l’esclavage des Romains, et Jésus est venu nous libérer de l’esclavage du péché et de la mort.

 

2. Jésus dit, à la fin de cet évangile, qu’il devra souffrir beaucoup par eux. C’est justement parce qu’ils n’ont pas cru que Jésus était le Messie qu’Il va souffrir de leurs mains. Quel enseignement pouvons-nous en tirer pour notre vie quotidienne ? Tous les jours nous recevons des dons innombrables de Dieu. Par exemple : la vie, la santé, le temps dont nous disposons…en effet, qui peut dire, avec certitude, qu’il se réveillera demain ? Or, tout ceci, nous ne l’avons ni choisi ni obtenu par nos propres mérites. Si nous réfléchissons sérieusement, nous arrivons à la conclusion que tout est un don de Dieu, car tout nous a été donné. Par conséquent, consacrons-nous aujourd’hui à remercier Dieu pour les dons qu’il nous accorde. Il suffit d’ouvrir les yeux et voir la merveille de la vie pour vivre en action de grâce envers Dieu, notre Créateur.

 

3. Dans sa réflexion sur la parabole des talents (cf. lettre du Temps et Eternité, page 12), le Père Martial Maciel, LC nous dit : « il y a un rapport proportionnel entre notre façon d’administrer la vie présente et le bonheur ou le malheur de notre vie future. Plus même, le ‘degré’ de bonheur qui s’obtient dans l’éternité sera proportionnel à la façon de nous conduire dans ce monde. »

 

Dialogue avec le Christ

Tiens-moi éveillé, Seigneur, pour la venue de ton Fils ; que je reste fidèle à son avertissement, et que je garde dans mon cœur toutes les lumières de foi et d’amour dont Tu m’as fait la grâce.

 

Résolution

Etablir mon emploi du temps de ce jour en gardant à l’esprit le fait que le jour où je me présenterai devant le Seigneur (et si c’était aujourd’hui… ?) un des premiers points du bilan de ma vie sera : qu’ai-je fait de mon temps ? quel profit en ai-je tiré ? quels intérêts ai-je obtenu pour Dieu par l’investissement de mon temps ? Revoir cet aspect de ma journée au bilan du soir aujourd’hui.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *