Méditation du mercredi 21 février 2018

396

Accueillir la parole du Christ comme les païens ont accueilli celle de Jonas

 

 

Evangile selon St Luc, chapitre 11, 29-32

Comme les foules s’amassaient, il se mit à dire :  » Cette génération est une génération mauvaise ; elle demande un signe, et il ne lui sera point donné d’autre signe que le signe du prophète Jonas. Car, de même que Jonas a été un signe pour les Ninivites, ainsi le Fils de l’homme en sera aussi un pour cette génération. La reine du Midi se lèvera, au (jour du) jugement, avec les hommes de cette génération, et les fera condamner, car elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et il y a ici plus que Salomon. Les hommes de Ninive se dresseront, au (jour du) jugement, avec cette génération et la feront condamner, car ils ont fait pénitence à la prédication de Jonas, et il y a ici plus que Jonas.

 

 

Prière d’introduction
Seigneur, voila que mon cœur se prépare à écouter ta Parole. Comme la pluie, qui tombe doucement et pénètre la terre, que ce moment de prière soit trempé de ta présence.

 

 

Demande
Regarde, Seigneur avec bienveillance ton peuple qui cherche à mieux te servir. Permet qu’en agissant selon le bien, nous obtenions un esprit nouveau.

 

 

Points de réflexion

1. Dans tout les temps, l’homme demande des signes à Dieu. Combien de foi ne nous sommes pas nous même surpris en demandant à Dieu un signe de sa présence dans nos vies ! On demande une explication des évènements dans notre histoire, on se sent éprouvé par la vie, abandonné de Dieu…et nous lui réclamons un signe de sa présence, de consolation, de guérisons.
Nous attendons des signes externes, une preuve évidente de cette présence dans la solution à nos problèmes, dans une guérison inattendue ?ou d’autres fois nous attendons recevoir quelque chose de matériel ? ; est-ce ceux là les signes du Seigneur ?

 

 

2. La liturgie d’aujourd’hui nous présente trois exemples de signes. Deux sont reconnus, et le dernier ne l’est pas.
Dieu a envoyé Jonas aux habitants de Ninive. Le prophète Jonas, fut pour eux un signe grâce à qui ils découvrirent leur mauvaise conduite. Leur regard revint au Seigneur, ils reconnurent leur péché, et firent pénitence. Qu’est-ce qui fait de Jonas un signe du Seigneur ? Il fut pour les gens de Ninive, la voix de leur conscience ; et ceux-ci écoutaient sa parole. Voila la première piste pour reconnaitre la voix du Seigneur : les gens de Ninive, écoutaient leur conscience, furent capable de se remettre en cause, de revoir leur vie sous un autre angle, et ainsi leur vie fut éclairé, et ils retournairent leur cœur vers le Seigneur !
La reine du Midi, vient de l’extrémité de la terre pour écouter Salomon. Elle ne croyait pas qu’il fut aussi Sage. Suite à ce long voyage, elle rencontre Salomon et es touchée par sa parole ! Encore une fois, l’écoute suite a une longue attente, se fait claire.
Finalement Dieu a envoyé Jésus, le Fils de Dieu. Et l’homme demandait encore d’autres signes. Jésus lui répond : ? « il ne lui sera point donné d’autre signe que le signe du prophète Jonas. » Ils avaient Dieu devant eux, et demandaient encore un signe. Jésus leur dis que devant leur yeux il y a bien plus que Jonas et que Salomon. Il réclame l’attention de leur yeux de leurs ouï ; il réclame la conversion de leur cœur, l’humilité intérieur qui nous rend capables de se remettre en cause, de se laisser interpeler par celui que nous avons à nos cotés.

 

 

3. Jésus nous affirme, qu’il est avec nous tout le temps, il a juste besoin que nous lui laissons l’espace pour ce faire présent. Cette espace se trouve dans l’écoute intérieure de notre conscience, des mouvements de notre cœur. De son coté, Il nous confirme : « Même les cheveux de ta tête sont comptés. » (Matthieu 10.29-31) « Je sais quand tu t’assieds et quand tu te lèves. » (Psaume 139.2), nous dis le Seigneur ! Comment pouvons-nous douter de sa présence réelle et amoureuse !

 

 

Dialogue avec le Christ
Seigneur donne moi la grâce de te voir aujourd’hui à mes côtes ! De te voir dans l’eucharistie (si j’ai la chance de te recevoir, ou de passer te visiter dans une Eglise) De te voir dans les personnes qui m’entoure, dans leur regard leur paroles ; que je me laisse toucher par toi, et même corriger si tu le crois nécessaire. Je suis à toi, fait de moi ce qu’il te plaira ! Mais que mon cœur soit jour après jours plus converties à toi !

 

 

Résolution
Reconnaitre trois occasions de présence de Dieu aujourd’hui et aider une autre personne à le voir.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *