Méditation du mercredi 07 février 2018

432

La véritable pureté

 

 

Evangile selon St Marc, chapitre 7, 14-23

Ayant rappelé la foule, il leur dit :  » Ecoutez-moi tous, et comprenez. Rien de ce qui est hors de l’homme et qui entre dans l’homme ne peut le souiller ; mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme.
Lorsqu’il fut entré dans une maison, loin de la foule, ses disciples l’interrogèrent sur la parabole. Il leur dit :  » Ainsi, vous aussi, vous êtes sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui du dehors entre dans l’homme ne peut le souiller, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais (va) dans le ventre, et sort pour le lieu secret.  » (Ainsi) il déclarait purs tous les aliments. Et il disait :  » Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme. Car c’est du dedans, du cœur des hommes, que sortent les pensées mauvaises : fornication, vols, meurtres, adultères, avarice, méchancetés, fraude, libertinage, envie, blasphème, orgueil, déraison. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l’homme.

 

 

Prière d’introduction
Marie, ma Mère, toi dont le Cœur Immaculé n’a jamais appartenu qu’à Dieu, aide-moi à lui offrir mon misérable cœur, chaque jour d’avantage.

 

 

Demande
Accepter que Dieu aie plus d’importance que moi dans mon cœur.

 

 

Points de réflexion

1. « Ce qui sort de l’homme voilà ce qui souille l’homme ». Le Seigneur me rappelle une fois de plus que le cœur est le thermomètre de mon amour pour Lui. Il me le disait plus clairement par ces paroles : « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Mt 6,21). En tant que Chrétien, je dois donc discerner quel est mon trésor ou qui est mon trésor. Ainsi je pourrai mieux cultiver mon amitié envers le Christ, qui m’appelle à Le suivre à travers ma vocation chrétienne. Et, seul à seul avec le Seigneur, en sa présence, je dois humblement découvrir tout ce qui a pris plus d’importance que lui dans ma vie de tous les jours, dans mes actions quotidiennes.

 

 

2. « Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l’homme ». Avoir un trésor est normal, car mon cœur préfère, avait préféré, et préférera toujours quelque chose. Mais c’est mon rôle de chrétien de faire en sorte que cette préférence est le Christ lui-même. Il me faut orienter cet amour de mon cœur vers Dieu Lui-même. Lui qui est la Source Vive doit vraiment l’être dans ma vie : la Source à laquelle je viens me désaltéré afin que mon âme soit comblée. Mais cette résolution reste fragile La difficulté essentielle provient de ce que j’aurai toujours tendance à préférer quelque chose à Dieu, moi-même par exemple, parce que je suis un homme et non pas Dieu : je suis imparfait. Ce qui signifie que jamais je ne pourrai estimer avoir assez aimé Dieu, avoir assez travaillé pour Lui. Cela durera jusqu’à ma mort, jusqu’à ma rencontre avec Dieu, pour commencer une autre vie. L’intérêt essentiel de ma recherche est la découverte du seul vrai petit trésor. Lorsque je suis confronté à ce choix de ma prédilection pour Dieu ou pour les choses humaines, je découvre ma faiblesse. Elle est trésor. Car c’est dans ma faiblesse que je peux rencontrer Dieu. Je dois donc simplement me recueillir au plus profond de mon être et découvrir les choses qui prennent plus de place que Dieu dans ma vie. Il me faut ensuite prendre des résolutions pour faire croître mon amour pour le Seigneur dans mon cœur.

 

 

3. Le Christ m’a donné sa mère. Je ne dois pas oublier le don inestimable que le Christ m’a accordé quand Il était cloué au bois de la Croix. Il m’a donné sa mère pour Mère. Elle est la plus parfaite des créatures, elle est celle qui a conçu l’Enfant Jésus. Elle est sa mère humaine. Je ne dois pas avoir peur de me rapprocher d’elle et de lui demander conseil, elle qui est ma Mère, la Médiatrice de toutes grâce. Car comme le disent les saints : si Dieu est venu parmi nous à travers Marie, c’est à travers elle que nous pourrons accéder à Dieu.

 

 

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu connais ma faiblesse, mon égoïsme, ma vanité, ma sensualité. Je viens vers Toi nu, tel que je suis, tel que tu me vois. Je viens pour te demander de m’aider à t’aimer davantage. Je viens pour te dire que je t’aime et que, même si je te rejette bien des fois, je veux t’aimer de tout mon cœur. Viens donc Seigneur, fais-moi comprendre la grandeur de Ton Amour que le Christ nous a révélé lors de sa venue ici-bas parmi nous. Je t’aime Seigneur ! Je veux t’aimer davantage !

 

 

Résolution
Faire une action qui me permettra de faire accroître mon Amour pour le Seigneur, en ce jour.

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *