Méditation du mardi 7 novembre 2017

353

 

Paroles diverses pour la vie des disciples

 

Evangile selon St Luc, chapitre 17, 1-6

 

Jésus disait à ses disciples : ?« Il est inévitable qu’il arrive des scandales qui entraînent au péché, mais malheureux celui par qui ils arrivent.?Si on lui attachait au cou une meule de moulin et qu’on le précipite à la mer, ce serait mieux pour lui que d’entraîner au péché un seul de ces petits.?Tenez-vous sur vos gardes ! Si ton frère a commis une faute contre toi, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui.?Même si sept fois par jour il commet une faute contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : ’Je me repens’, tu lui pardonneras. » ?Les Apôtres dirent au Seigneur : ?« Augmente en nous la foi ! » ?Le Seigneur répondit : ?« La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : ’Déracine-toi et va te planter dans la mer’, et il vous obéirait. »

 

Prière d’introduction
Seigneur, aide-moi à faire silence dans mon cœur pour que je puisse entendre ce que tu as à me dire. Sois la lumière qui éclaire mon esprit et mon cœur. Aide-moi à écouter ta parole et à la vivre.

 

Demande

Une plus grande foi.

 

Points de réflexion

 

1. Saint Luc réunit ici différents conseils que Jésus a donnés à ses disciples. Le premier d’entre eux est un avertissement contre les scandales qui entraînent les autres au péché. Les paroles visent ceux qui ont reçu une certaine responsabilité, qui ont une certaine autorité morale, qui sont des exemples, des modèles pour les autres. Les mots de Jésus « un seul de ces petits » indiquent bien qu’il met en garde ceux qui ont une certaine influence sur les autres. Les paroles de Jésus ont de quoi faire peur. C’est un sérieux avertissement. Mais c’est aussi une preuve de la grande confiance que Dieu nous donne. Quand il nous donne une responsabilité, il ne le fait pas à la légère. Dieu compte vraiment sur nous. Ce que nous faisons ou ce que nous ne faisons pas peut avoir une grande importance. Nous pouvons être fier de cette confiance que Dieu nous donne, et mener avec responsabilité les tâches qui nous sont confiées.

 

2. Le deuxième conseil porte sur la correction fraternelle et le pardon. Comme le disent les paroles de Jésus, l’un va avec l’autre. Nous avons le devoir d’avertir les autres quand ils commettent une faute, spécialement si nous avons une certaine autorité ou responsabilité envers la personne fautive, comme des parents envers leurs enfants, ou un Père Abbé sur sa communauté. Mais celui qui le fait doit le faire avec amour, en cherchant le bien de celui qu’il avertit. Et avec beaucoup de patience, comme le disent les paroles de Jésus « jusqu’à sept fois par jour ». Le but n’est pas d’humilier l’autre, de lui faire sentir sa domination, ou que l’on est supérieur à lui ; mais bien de l’aider à grandir vers ce qui est le mieux pour lui. Il faut beaucoup de patience, nous sommes tous à un moment ou à un autre, fautif contre nos frères. Le pardon entraine le pardon.

 

3. Luc reporte ensuite une pétition que firent les apôtres à Jésus : augmenter leur foi. Ils avaient dû sentir qu’ils en avaient besoin. Jésus en profite alors pour leur illustrer la puissance de la foi. La graine de moutarde est une toute petite graine. Avec un peu de foi, mais une vraie foi, on pourrait faire se déplacer les montagnes. Et les exemples ne manqueront pas, dans l’histoire de l’Eglise, de personnes avec de la foi qui firent bouger des montagnes. Pensons à la conversion de l’empire romain, à l’épopée de Jeanne d’Arc, ou à l’œuvre de Mère Teresa. Et à beaucoup d’autres exemples. Rien n’est impossible à Dieu, rien n’est impossible à celui qui met sa foi dans le Seigneur. Sachons nous aussi, devant notre manque de foi, faire cette prière au Seigneur : augmente en moi la foi ! Rappelons-nous des paroles d’Elisabeth à Marie sa cousine, le jour de la Visitation : « Heureuse celle qui a crue dans l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur ».

 

Dialogue avec le Christ

Seigneur augmente en moi la foi ! Il y a tant d’obstacles sur mon chemin pour me détourner de la route qui suit l’Evangile. Il y a tant de choses que je ne contrôle pas, que je ne comprends pas. Mais avec la foi en toi je continuerai sur le bon chemin, avec ton pouvoir. Toute ma foi et toute mon espérance sont en toi Seigneur !

 

Résolution

Prier régulièrement le Seigneur en lui demandant de nous aider à grandir dans la foi.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *