Méditation du mardi 28 novembre 2017

267

Dieu, le rocher de mon salut

 

Evangile selon St Luc, chapitre 21, 5-11

 

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? » Jésus répondit : « , car beaucoup viendront sous mon nom en disant : ’C’est moi’, ou encore : ’Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel. »

 

Prière d’introduction
Seigneur Jésus, je veux te remercier pour ce moment avec toi. Fais grandir ma soif pour la prière, et aide-moi à ouvrir mon cœur à ta parole aujourd’hui. Enseigne-moi à prier, comme tu as, dans le passé, enseigné à tes disciples.

 

Demande
Seigneur, accorde-moi une confiance illimitée dans ta divine providence.

 

Points de réflexion

1. Le monde passe. Des bâtiments immenses nous impressionnent : nous parcourons des milliers de kilomètres pour voir les pyramides d’Egypte ; nous sommes admiratifs devant les gratte-ciels toujours plus élevés. Ces structures énormes nous rapetissent et semblent être plus grandes que nous. Combien de personnes cherchent à laisser un legs fabriqué d’acier et de béton ! Les gens donnent de vastes sommes d’argent aux universités, de sorte que les nouveaux bâtiments portent une plaque à leur nom. Pourtant même le plus grand bâtiment s’émiettera avec le temps. Le monde passe. « Tout sera détruit » nous dit Jésus. Pourquoi donc placer notre confiance dans des réalités de courte durée ? Seul Dieu est un fondement solide, la réalité immuable sur laquelle bâtir notre vie.

 

2. Il y aura des faux Messies. Jésus avertit ses disciples de la venue de faux messies. Ils proposent une récompense à bon marché, un chemin plus aisé. Ils cherchent la puissance pour eux-mêmes et recherchent un gain rapide et facile. Combien de faux messies dans la société actuelle nous invitent à idolâtrer la richesse, ou la puissance, ou une vie plus confortable ? Jésus, en revanche, nous appelle à le suivre par une vie de pauvreté. Au lieu du confort, il nous propose la croix. Plutôt que de nous encourager à sauver nos vies, il nous demande de tomber en terre comme les grains de blé qui meurent afin de porter du fruit. Plutôt que de nous promettre le succès terrestre, il offre une récompense éternelle.

 

3. Dieu notre Père nous aime d’un amour parfait. L’avenir est rempli d’inconnus et le présent est chargé de risques. Pourtant, devant un panorama impressionnant de malheurs, Jésus nous dit : « ne vous effrayez pas ». Jésus nous a prévenus des dangers à venir, mais il nous a aussi appris que Dieu le Père nous aime avec un amour parfait. Comme un père, il aime donner de bonnes choses à ses enfants. Dieu est toujours avec nous. Devant nos doutes, les échecs, les épreuves, efforçons-nous à exercer notre foi en lui et en sa providence.

 

Dialogue avec le Christ
Seigneur, aide-moi à te mettre à la première place dans ma vie. Je m’inquiète de tellement de choses qui sont passagères et provisoires, ou de situations devant lesquelles je suis impuissant. Parfois je suis si occupé que je n’ai pas de temps pour toi. Augmente ma foi en ta présence et ta puissance dans ma vie. J’ai besoin de toi, Seigneur !

 

Résolution
Aujourd’hui, je prierai pour la paix dans le monde.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *