Méditation du mardi 20 février 2018

309

Apprends-nous à prier, Seigneur

 

 

Evangile selon St Matthieu, chapitre 6, 7-15

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l’ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous les avons remises nous-mêmes à ceux qui nous devaient.
Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, à vous non plus votre Père ne pardonnera pas vos fautes.

 

 

Prière d’introduction
Isaïe 55,10-11 : « Comme la pluie et la neige descendent du ciel et n’y retournent pas, qu’elles n’aient abreuvé et fécondé la terre et qu’elles ne l’aient fait germer, qu’elles n’aient donné la semence au semeur ; et le pain à celui qui mange ; ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche elle ne revient pas à moi sans effet, mais elle exécute ce que j’ai voulu, et accomplit ce pour quoi je l’ai envoyée. »

 

 

Demande
Me voila comme une terre assoiffé qui reçoit l’eau de ta parole. Quelle porte son fruit selon ton désir d’amour envers moi. Quel pénètre mon cœur, change mes critères, ma façon de voir le monde et ses créatures, pour les voir et agir plus à ta façon.

 

 

Points de réflexion

1. Cet évangile, que nous connaissons bien, s’ancre dans le temps liturgique du carême. Dans ce temps de conversion du cœur vers le Seigneur, écoutons attentivement cette parole, car aujourd’hui, Jésus veut renouveler notre prière ; laissons le nous montrer comment veux t-il qu’on s’adresse à Lui.

 

 

2. Recevoir la Parole avec un cœur de fils. C’est l’Esprit que nous avons reçu lors de notre Baptême, qui nous a donné un cœur de fils pour appeler Dieu : « Notre Père ». Voila une des grâces les plus grande de notre Baptême, être reconnu comme enfant de Dieu, membres de sa même famille. Et donc oser appeler Dieu, « Abba ». Récitons le Notre Père avec un cœur de fils, et laissons que la parole du Seigneur pénètre notre cœur.

 

 

3. Une foi que vous aillez prier Dieu avec la prière du Notre Père, reconnaissez dans votre cœur, l’appel particulier de Dieu à vous. Quel parole, quel nouveau aspect de cette prière vous reviens avec un peu plus de force ou d’insistance ? qu’est-ce que Jésus veux bien vouloir vous enseigner, vous rappeler, vous demander, vous dire ?

 

 

Dialogue avec le Christ
Seigneur, je crois que cette Parole que je viens de relire aujourd’hui ne reviendra pas à toi sans avoir produit son fruit en moi. Agit Seigneur en moi comme il te plait. Je suis ton fils, ton ami/e, ton disciple.

 

 

Résolution
Prends de cette méditation un mot une parole, une phrase qui t’a marqué pour la porter avec toi pendant toute la journée. Que cette parole illumine ta journée, tes décisions !

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *