Méditation du jeudi 9 novembre 2017

410

Le corps du Christ, nouveau temple de Dieu

 

Saint Jean 2, 13-22

 

Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem.
Il trouva installés dans le Temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »
Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment.
Les Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. »
Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps. 
Aussi, quand il ressuscita d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

 

Prière d’introduction Seigneur, je crois que tu es vraiment le fils de Dieu, la seconde personne de la Trinité, qui s’est fait chair et a pris place parmi les hommes. C’est toi le centre du monde Seigneur, le point de rencontre entre Dieu et les hommes. Merci d’être venu sur terre, merci d’avoir fait que Dieu soit si proche des hommes.
Demande Avoir un grand respect pour les choses sacrées.

 

Points de réflexion

 

1. Le Temple de Jérusalem était le centre de toute la religion d’Israël au temps de Jésus. C’était le lieu où l’on venait offrir les sacrifices prescris par la Loi, où l’on venait en pèlerinage pour les différentes fêtes religieuses, où l’on se rendait pour les cérémonies familiales, le centre du culte du Peuple juif. On a vu Marie et Joseph s’y rendre, notamment le jour de la présentation de Jésus. Il était donc normal que l’on y trouve beaucoup de monde, il devait y avoir continuellement des fidèles de passage dans le Temple. Or une des fonctions importantes du Temple était justement d’être le lieu où s’effectuaient les sacrifices rituels. Les animaux à offrir étaient bien définis par la Loi, il s’était donc naturellement développé des services autour du Temple pour que les pèlerins trouvent sur place la bête dont ils avaient besoin. Et comme on venait du monde entier sacrifier au Temple, aux vendeurs d’animaux s’étaient rajoutés des changeurs, pour permettre aux pèlerins étrangers de pouvoir acheter sur place.

 

2. On ne saurait condamner ces pratiques à priori. C’était après tout un service aux pèlerins, une aide pour rendre le culte dû à Dieu. Si Jésus chasse ces gens du Temple, en les condamnant d’une manière si ferme, c’est que ce service du temple s’était transformé en commerce, voire en escroquerie. Les vendeurs devaient vendre leurs bêtes à des prix exorbitants, et les changeurs profiter de leur situation en pratiquant des taux de change bien à leur avantage. Jésus condamne fortement, comme il le fera en d’autres occasions, l’hypocrisie. Ces gens sont censés être au service du Temple, et en réalité il se serve de ce qu’il y a de plus sacré pour s’enrichir avec des moyens malhonnêtes. L’hypocrisie est de par soi un grand mal pour les hommes, mais quand en plus on se sert du service de Dieu pour d’autres fins, cela devient insupportable pour Jésus.

 

3. Au signe que les juifs réclament, Jésus répond par ces mots sur la destruction et la reconstruction su Temple en trois jours. Ces paroles, saint Jean précise qu’elle se référait à son propre corps. Elles annoncent la Résurrection. Mais c’est aussi un changement dans le culte qui doit être rendu à Dieu. Le Temple était le point de rencontre entre Dieu et les hommes. Avec Jésus, le Temple de Jérusalem perd sa raison d’être. Jésus, vrai Dieu et vrai homme, devient le point de rencontre par excellence entre Dieu et les hommes. Le vrai culte se fera devant le corps du Seigneur. Ceci doit aussi nous rappeler que grâce aux sacrements du baptême et de l’Eucharistie, nous sommes nous-aussi des temples vivants. Dieu demeure en nous. Nous devons donc faire d’autant plus preuve de respect envers notre propre personne. Nous devons faire attention à ne pas corrompre notre corps ni notre âme, à ne pas en faire des instruments de profits malhonnête, voulant servir nos propres intérêts avant ceux de Dieu.

 

Dialogue avec le Christ Seigneur, notre égoïsme est si fort, notre désir de richesses parfois si grand, qu’on n’hésite pas parfois à se servir de toi pour gagner plus. Aide-nous à Seigneur à faire le ménage dans nos vies. Donne-nous un cœur pur, des intentions droites. Fais que nous te servions toi avant de nous servir nous-mêmes.

 

Résolution Faire un examen de conscience pour voir s’il m’arrive de ne pas toujours avoir une intention droite.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *