Méditation du jeudi 23 novembre 2017

342

Établir notre vie sur le roc qui est le Christ

 

Saint Luc 19, 41-44

 

Quand Jésus fut près de Jérusalem, en voyant la ville, il pleura sur elle ; il disait : « Si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui peut te donner la paix ! Mais hélas, cela est resté caché à tes yeux. Oui, il arrivera pour toi des jours où tes ennemis viendront mettre le siège devant toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils te jetteront à terre, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »

 

Prière d’introduction

 Seigneur Jésus, souvent je n’aperçois pas ton amour dans les circonstances de ma vie. Je sais que tu es toujours présent, même si je ne ressens pas ton amour. Ce sont là des occasions en or pour te montrer mon amour. Je désire ardemment t’apporter ma consolation comme, si souvent, tu m’apportes ta consolation.

 

Demande

Père céleste, aide-moi à voir ta main aimante qui me guide dans toutes les choses de sorte que je puisse apprécier plus profondément toutes tes bénédictions.

 

Points de réflexion

1. « Quant à moi et ma famille, nous servirons le Seigneur » (Josué 24,15). La beauté de cette vie est qu’elle nous offre tant de possibilités. Nous avons tous reçu la grâce du libre arbitre, et nous pouvons choisir de faire beaucoup de choses. Nous pouvons choisir où nous voudrions travailler, où nous passons nos vacances, nos amis, ce que nous allons faire en ce moment même. Mais le choix le plus important que nous faisons dans la vie est d’aimer et de servir Dieu ou de le nier. Le plus grand don que Dieu nous fait est la liberté, et avec elle nous dirigeons notre propre destin. Qu’elle est belle l’âme qui choisit de passer sa vie à servir Dieu !

 

2. L’heure de se préparer à la tempête est arrivée. Le plus mauvais moment pour vider les gouttières est au milieu d’un orage. Et c’est bien mieux de colmater le toit avant une semaine de pluie. Le concept de la prévention est difficile à saisir pour nous les êtres humains. Le Christ a dit ses disciples,  » Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation  » (Mt 26,41). Il disait, « Soyez prêts. Vous ne savez pas quand les tentations ou les moments difficiles vont frapper. » Comment est-ce que je peux concrètement me préparer à ne pas m’éloigner de ma foi dans une situation précise ?

 

3. Tenir bon. La vie spirituelle ressemble beaucoup à un château-fort. Une forteresse a ses points forts et ses points faibles. Elle a un fossé, de hauts murs en pierre, et des tourelles, mais elle a aussi une porte faite seulement de bois. Chacun de nous a une ou deux choses qui peuvent être comparées à cette porte en bois. Nous avons tous des faiblesses, mais connaissons-nous ces faiblesses ? Une des clefs pour pouvoir résister au péché est la connaissance de soi. Si nous nous connaissons, nous pouvons éviter de nous mettre dans des situations compromettantes. Nous pouvons utiliser nos points forts pour combattre l’ennemi et pour renforcer les points faibles. En fin de compte, notre arme la plus forte pour résister et pour combattre est notre dépendance à l’égard du Seigneur – notre prière et notre fidélité à sa volonté !

 

Dialogue avec le Christ

Jésus, je ne veux pas fonder ma vie seulement sur des sentiments et sur ce qui me rend heureux. Je veux vivre pour toi, je veux me risquer pour toi.

 

Résolution 

Je mettrai en place une vie de prière assidue en priant le chapelet chaque jour de cette semaine.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *