Méditation du mardi 27/11/2018

157

PREMIÈRE LECTURE

« Elle est venue, l’heure de la moisson, car la moisson de la terre se dessèche » (Ap 14, 14-19)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean,  j’ai vu : et voici une nuée blanche, et sur cette nuée, quelqu’un siégeait, qui semblait un Fils d’homme. Il avait sur la tête une couronne d’or et, à la main, une faucille aiguisée.
Un autre ange sortit du Sanctuaire. Il cria d’une voix forte à celui qui siégeait sur la nuée : « Lance ta faucille et moissonne : elle est venue, l’heure de la moisson, car la moisson de la terre se dessèche. »
Alors, celui qui siégeait sur la nuée jeta la faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée.

Puis un autre ange sortit du Sanctuaire qui est dans le ciel ; il avait, lui aussi, une faucille aiguisée.
Un autre ange encore sortit, venant de l’autel ; il avait pouvoir sur le feu. Il interpella d’une voix forte celui qui avait la faucille aiguisée : « Lance ta faucille aiguisée, et vendange les grappes de la vigne sur la terre, car les raisins sont mûrs. »
L’ange, alors, jeta la faucille sur la terre, il vendangea la vigne de la terre et jeta la vendange dans la cuve immense de la fureur de Dieu.

– Parole du Seigneur.

 

PSAUME (Ps 95 (96), 10, 11-12a, 12b-13ab, 13bcd)

R/ Il vient, le Seigneur, il vient pour juger la terre. (cf. Ps 95, 13)

Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! » Le monde, inébranlable, tient bon. Il gouverne les peuples avec droiture. Joie au ciel ! Exulte la terre ! Les masses de la mer mugissent, la campagne tout entière est en fête.

Les arbres des forêts dansent de joie devant la face du Seigneur, car il vient, car il vient pour juger la terre.

Le Seigneur vient pour juger la terre. Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité !

 

ÉVANGILE

« Il n’en restera pas pierre sur pierre » (Lc 21, 5-11)

Alléluia. Alléluia. 
Sois fidèle jusqu’à la mort, dit le Seigneur, et je te donnerai la couronne de la vie.
Alléluia. (Ap 2, 10)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,  comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara :
« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.”
Ne marchez pas derrière eux !
Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »

Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

 

Réflexion

1. Les gens admiraient le temple. Parfois j’admire les temples de notre époque : des personnalités célèbres, des figures politiques ou ceux qui « sont arrivés » aux yeux du monde. Mais est-ce que je tiens compte des critères de réussite selon le plan de Dieu ? Est-ce que je les applique ? En admirant la réussite selon le monde, je dévie des vraies valeurs et je crée ainsi le malaise et l’insatisfaction dans mon coeur. Parfois je remets en cause la sagesse de mes choix chrétiens tellement le succès selon le monde me semble absolu. Les vrais temples sont toujours de l’esprit, jamais de la pierre ou de la chair. Seul Dieu peut construire de vrais temples, et pour que ceci se produise, je dois l’inviter à bâtir son édifice.

2. Prenez garde de ne pas vous égarer. Si des valeurs culturelles fausses doivent être évitées, il est également important d’éviter une mentalité
défaitiste qui considère le 21ème siècle comme un paysage de ruine, pourri par une culture néfaste qui n’a rien de positif et où l’on ne peut rien pour remédier à la situation. La mentalité chrétienne n’est pas celle des bunkers et des cachettes mais de l’action et de l’engagement. Le chrétien doit chercher à donner une
réponse active bien ciblée aux imperfections de la société. Il doit s’engager à combattre l’ennemi – pas simplement par la prière, mais par l’action !

3. On se dressera nation contre nation. Le monde occidental tout entier connaît une véritable « guerre culturelle ». Il ne s’agit pas d’une nation dressée contre une autre nation mais celle de la culture de la mort contre la culture de la vie. Si je me contente d’encourager les apôtres de la Nouvelle Evangélisation en restant sur la ligne de touche, j’ai tort – je dois entrer dans la mêlée ! Qu’est-ce qui m’empêche d’annoncer Jésus-Christ de manière efficace ? Est-ce que je connais la mission que Dieu m’a confiée ? Est-ce que je l’accepte ? Une fois que je me rends compte de ce qui est en jeu, je dois sentir le Christ m’inviter à rejoindre la bataille… afin de la gagner à ses côtés.

 

Dialogue avec le Christ

Seigneur, Tu sais que souvent j’essaye de me soustraire à ma responsabilité d’évangélisateur. Aide-moi à prendre des mesures audacieuses pour
que mon amour pour Toi ait un vrai impact sur la vie des autres.

 

Résolution

Témoigner de Jésus-Christ de manière concrète et visible aujourd’hui.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *