Méditation du jeudi 17 janvier 2019

552

Le Christ me cherche

 

 

Evangile selon St Marc, chapitre 3, 1-6

Un jour, Jésus entra dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était paralysée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat ; on pourrait ainsi l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main paralysée : « Viens te mettre là devant tout le monde. » Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien, ou de faire le mal ? de sauver une vie, ou de tuer ? » Mais ils se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale. Une fois sortis, les pharisiens se réunirent avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

 

Prière d’introduction
Seigneur, je crois que tu attends de passer du temps avec moi pendant cette méditation. Je crois que tu désires me dire quelque chose. J’espère en toi, Seigneur, parce que je sais que tu veux le meilleur pour moi. Je t’aime, Seigneur, parce que tu m’as préservé et que tu m’as aidé à grandir dans la connaissance et dans l’amour que j’ai pour toi. Augmente mon amour pour toi, Seigneur. Permets-moi de t’aimer.

 

Demande
Seigneur, guide-moi et veille sur moi.

 

Points de réflexion

1. Il entra dans la synagogue. Jésus a soif des âmes. Il veut que toutes soient sauvées. Jésus n’entre pas dans la synagogue par hasard, mais pour une bonne raison : il veut guérir l’homme à la main desséchée. Il le recherche parce qu’il veut le guérir. Le Christ a une mission. Sa mission est très simple, comme le décrivit Pierre à Corneille dans les Actes des Apôtres (10, 38) : « Dieu a oint de l’Esprit Saint et de puissance Jésus de Nazareth, qui allait partout en faisant du bien et guérissant ceux qui étaient sous l’emprise du diable car Dieu était avec lui ». Le Christ entre dans la synagogue pour faire du bien. Sa mission, telle qu’il la voit est celle-ci : « Le Fils de l’Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19, 10)

 

2. Viens par ici. Le Christ cherche immédiatement l’homme à la main desséchée et l’appelle. Il ne perd pas de temps : il agit immédiatement. Il sait que nous avons besoin de lui et que sans lui nous ne pouvons rien faire. Il veut que nous allions vers lui. « Hors de moi vous ne pouvez rien faire ». (Jean 15, 5) S’il était simplement entré dans la synagogue, l’homme serait resté avec sa main desséchée. Jésus sait qu’il peut l’aider. Il aimerait que nous le recherchions, pourtant il sait bien que, s’il veut nous aider et nous guérir comme il le désire, il doit parfois nous rechercher auparavant.

 

3. « Sa main redevint normale ». L’homme à la main desséchée fut rétabli, mais pas complètement. Il avait besoin de l’aide de Notre Seigneur « le médecin de l’âme et du corps ». Le Christ désire m’apporter aussi cette guérison. Il veut que je sois bien. Il y aspire tellement qu’ « il a voulu que son Église continue, dans la force de l’Esprit Saint, son œuvre de guérison et de salut, même auprès de ses propres membres » (CEC, 1421) Le Christ prolonge ce pouvoir de guérison par l’intermédiaire de l’Église. Il m’aime et me recherche tellement qu’il m’offre les sacrements de Pénitence et des Malades pour que je puisse bénéficier de sa guérison.

 

Dialogue avec le Christ
Merci, Seigneur, de ces cadeaux : les sacrements de Réconciliation et de l’onction des malades. Merci d’être venu me restaurer. Je t’ai beaucoup offensé, pourtant tu viens sans cesse me chercher, par amour pour moi, pour m’aider et me guérir.

 

Résolution
Je vais faire un bon examen de conscience, ce soir, pour me préparer à rencontrer vraiment le Christ en confession.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *