Méditation du dimanche 25/11/2018

150

PREMIÈRE LECTURE

« Sa domination est une domination éternelle » (Dn 7, 13-14)

Lecture du livre du prophète Daniel

Moi, Daniel, je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

– Parole du Seigneur.

 

PSAUME (Ps 92 (93), 1abc, 1d-2, 5)

R/ Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence. (Ps 92, 1ab)

Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence, le Seigneur a revêtu sa force.

Et la terre tient bon, inébranlable ; dès l’origine ton trône tient bon, depuis toujours, tu es.

Tes volontés sont vraiment immuables : la sainteté emplit ta maison, Seigneur, pour la suite des temps.

DEUXIÈME LECTURE

« Le prince des rois de la terre a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu » (Ap 1, 5-8)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

À vous, la grâce et la paix, de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, le prince des rois de la terre.

À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu et Père, à lui, la gloire et la souveraineté
pour les siècles des siècles. Amen.

Voici qu’il vient avec les nuées, tout œil le verra, ils le verront, ceux qui l’ont transpercé ; et sur lui se lamenteront toutes les tribus de la terre. Oui ! Amen !

Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était et qui vient, le Souverain de l’univers.

– Parole du Seigneur.

 

ÉVANGILE

« C’est toi-même qui dis que je suis roi » (Jn 18, 33b-37)

Alléluia. Alléluia. 
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit le Règne qui vient, celui de David, notre père.
Alléluia. (Mc 11, 9b-10a)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? »
Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? » Jésus déclara :
« Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci :
rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Saint Jean 18, 33-37

Lorsque Jésus comparut devant Pilate, celui-ci l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d’autres te l’ont dit ? Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. »

Réflexion

1. Mon royaume n’est pas de ce monde. Non, son royaume est bien loin de ce monde de guerre, de haine, d’égoïsme qui nous entoure bien souvent. Son Royaume aura lieu avec la consommation de l’histoire et la conflagration universelle, par laquelle Dieu constituera, dans ses desseins mystérieux et par sa puissance infinie, des cieux nouveaux et une terre nouvelle pour qu’y habite la justice. Le Christ roi et juge, dans son jugement, ne fera que reconnaître et accepter le bon et le mauvais usage que nous aurons fait de notre liberté, par laquelle on se sera soumis amoureusement à son royaume ou par laquelle on se sera rebellé contre lui pour nous mettre au service d’un autre roi. Dans le royaume de Dieu, nous n’aurons plus à nous soucier du manger ou du boire, comme en ce monde, puisque ce sera un royaume de vérité et de grâce, de justice, d’amour et de paix.

2. Le monde du Christ, c’est l’amour. Il nous faut donc réaliser des œuvres de miséricorde, tant corporelles que spirituelles, car le Roi-juge nous jugera en fonction de notre amour du prochain motivé par notre amour de Dieu. Au soir de notre vie nous serons jugés sur l’amour, disait Saint-Jean de la Croix. Oui, parce que le Royaume c’est l’amour. La loi du Royaume, la sève du Royaume, l’essence du Royaume c’est l’amour. Aime et fait ce que tu veux martelait Augustin ! Oui, le Royaume du Christ n’est pas de ce monde, ou l’amour y est présent mais pas établit comme norme suprême de l’agir humain.

3. Attention au subjectivisme de l’amour ! Nous devons évidemment personnaliser notre amour, l’incarner dans notre propre subjectivité, mais c’est l’amour objectif du Christ que nous devons personnaliser et incarner, telle qu’il se présente dans les Evangiles, dans le témoignage qu’Il nous donne au moment de la Passion, dans les commandements qui le concrétisent et dans le Notre Père qui l’exprime dans sa dimension de reconnaissance et de louange. Rien de pire que de troquer le vrai amour par un amour émotionnel et vide, qui n’est pas du monde du Christ, mais de « ce monde ».

Dialogue avec le Christ

Seigneur, apprends-moi à aimer, à grandir dans l’amour, à pénétrer davantage dans la vérité de l’amour. Aide-moi par ton Esprit d’amour à reconnaître l’amour des autres pour moi, et surtout, l’immense amour que tu as pour moi, ainsi que le Père. Apprends-moi à aimer, oh, Toi, qui pour l’amour de mon amour as daigné mourir !

Résolution

Je tâcherai au long de cette semaine d’aimer véritablement mes prochains en pensant toujours à ce qui leur fera plaisir avant de penser à ce qui me ferait plaisir.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *