Méditation du dimanche 18/11/2018

169

PREMIÈRE LECTURE

« En ce temps-ci, ton peuple sera délivré » (Dn 12, 1-3)

Lecture du livre du prophète Daniel

 

En ce temps-là se lèvera Michel, le chef des anges, celui qui se tient auprès des fils de ton peuple. Car ce sera un temps de détresse
comme il n’y en a jamais eu depuis que les nations existent, jusqu’à ce temps-ci. Mais en ce temps-ci, ton peuple sera délivré, tous ceux qui se trouveront inscrits dans le Livre. Beaucoup de gens qui dormaient dans la poussière de la terre s’éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte et la déchéance éternelles. Ceux qui ont l’intelligence resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude brilleront comme les étoiles pour toujours et à jamais.

 

– Parole du Seigneur.

PSAUME (Ps 15 (16), 5.8, 9-10, 11)

 

R/ Garde-moi, mon Dieu, j’ai fait de toi mon refuge. (Ps 15, 1)

 

Seigneur, mon partage et ma coupe : de toi dépend mon sort. Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ; il est à ma droite : je suis inébranlable.

 

Mon cœur exulte, mon âme est en fête, ma chair elle-même repose en confiance : tu ne peux m’abandonner à la mort ni laisser ton ami voir la corruption.

 

Tu m’apprends le chemin de la vie : devant ta face, débordement de joie ! À ta droite, éternité de délices !

 

DEUXIÈME LECTURE

 

« Par son unique offrande, il a mené pour toujours à leur perfection ceux qu’il sanctifie » (He 10, 11-14.18)

 

Lecture de la lettre aux Hébreux

 

Dans l’ancienne Alliance, tout prêtre, chaque jour, se tenait debout dans le Lieu saint pour le service liturgique, et il offrait à maintes reprises les mêmes sacrifices,
qui ne peuvent jamais enlever les péchés.

 

Jésus Christ, au contraire, après avoir offert pour les péchés un unique sacrifice, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu. Il attend désormais que ses ennemis soient mis sous ses pieds. Par son unique offrande, il a mené pour toujours à leur perfection ceux qu’il sanctifie.

 

Or, quand le pardon est accordé, on n’offre plus le sacrifice pour le péché.

 

– Parole du Seigneur.

 

ÉVANGILE

 

« Il rassemblera les élus des quatre coins du monde » (Mc 13, 24-32)

 

Alléluia. Alléluia. 
Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous pourrez vous tenir debout devant le Fils de l’homme.
Alléluia. (cf. Lc 21, 36)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

 

En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « En ces jours-là, après une grande détresse, le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté ; les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venir dans les nuées avec grande puissance et avec gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel. Laissez-vous instruire par la comparaison du figuier :
dès que ses branches deviennent tendre et que sortent les feuilles, vous savez que l’été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. »

 

– Acclamons la Parole de Dieu.

 

Points de réflexion

 

1. Promesse garantie. Le Christ a fait une promesse et il l’a tenue. Chez ceux qui l’ont écouté, ses paroles ont provoqué un changement d’esprit : dans la manière de comprendre le monde, de désirer des choses et de faire des choix. Tout ce qu’il a fait a eu des résultats, des résultats positifs. Souvent au cours de ses enseignements, il a promis le ciel, et par sa mort il nous a obtenu la vie éternelle, au prix de sa propre vie. Quand nous faisons une promesse, est-ce que nous tenons cette promesse, sans en regarder le coût personnel ?

2. Le roc. La peur nous guette quotidiennement : peur de la maladie, du chômage, de la guerre. Le monde dans lequel nous vivons tend à miner notre confiance en Dieu. Il est facile de s’attacher aux choses de ce monde, bien que ces choses-là passent, disparaissent, et nous donnent seulement un plaisir passager ou une sécurité temporaire. Puisque notre coeur est fait pour Dieu, pour l’infini, quand nous nous attachons à quelque chose d’autre, nous nous retrouvons forcément face à nos peurs. La crainte de l’avenir, de l’inconnu nous envahit. Mais avec Dieu, nous connaissons la fin de l’histoire ; nous savons ce qui nous attend. « Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. » Tout ce que nous voyons et que nous apprécions autour de nous passera, tout sauf la promesse du Christ, à savoir la promesse de la vie éternelle — du paradis. Ne craignons pas de mettre notre espoir en Dieu car ‘l’espérance ne sera pas déçue’. (Rm 5,5)

3. Que le figuier nous instruise. La grâce de Dieu nous mûrit. Au moment où nous sommes baptisés, nous sommes préparés pour voir Dieu. Mais Jésus nous fait une leçon, et elle est un peu effrayante. Quand Jésus a parlé du figuier dans l’évangile d’aujourd’hui, il pensait peut être à un autre figuier — celui qui n’a porté aucun fruit et qui, en un instant, a desséché jusqu’aux racines. En voyant cela les disciples étaient tout étonnés (Mt 21,19). Ne nous laissons pas surprendre, nous aussi. Nous ne savons pas quand le Christ passera devant le figuier de notre vie, cherchant le fruit de nos vertus. Cependant, nous pouvons être sûrs que le moment viendra. Notre baptême a fait de notre vie un moment pour moissonner. Nous avons toute l’éternité pour nous reposer dans la maison du Père. La leçon, la voici : portons des fruits maintenant ; vivons une vie vertueuse maintenant. Jésus est venu pour donner la vie et pour la donner en abondance. (Jean 10,10).

 

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, aide-moi à vivre une vie vertueuse, conscient du fait qu’à chaque instant, j’avance vers l’éternité. Aide-moi à surmonter mes craintes en me plaçant tout entre tes mains, sachant que tu a la solution à toutes mes difficultés. Aide-moi à vivre mon baptême loyalement et à mettre mon espérance en tes promesses.

 

Résolution Je vivrai ce jour avec une intensité particulière en tout offrant pour la conversion des âmes.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *