Méditation du dimanche 17 décembre 2017

246

Qui est-ce ?

 

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 6-28

Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage. Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. » Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. – Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n’est pas moi. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n’es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. » Tout cela s’est passé à Béthanie de Transjordanie, à l’endroit où Jean baptisait.

 

Prière d’introduction
Seigneur Jésus Christ, aide-moi par cette prière à mieux me comprendre et à mieux te comprendre. Apprends-moi à voir la vie de ta perspective de sorte que je puisse toujours te connaître, t’aimer et t’imiter.

 

Demande
Seigneur, que j’enlève de ma vie tout ce qui n’est pas de toi.

 

Points de réflexion

1. Qui est-ce ? Bon nombre d’entre nous connaissent le jeu qui consiste à deviner l’identité d’une personne en posant des questions dont la réponse ne peut être que ?oui’ ou ?non’. L’évangile d’aujourd’hui ressemble à une forme ancienne de ce jeu. Mais il est évident qu’ici il s’agit d’une question sérieuse. On se demande qui est cet homme qui crie dans le désert ? Sa foi dans sa mission a amené une multitude de personnes à le suivre. Son message touche les cœurs d’hommes et de femmes de tous horizons. Des prêtres, des lévites et même des Pharisiens ont interrogé Jean sur son identité et ses actions sans obtenir de réponse satisfaisante. Jean le Baptiste est resté un mystère pour les sages de son pays.

 

2. Des preuves certaines. Les agissements de Jean le Baptiste ont mis en évidence qu’il représentait quelque chose d’important. Il avait une mission et cette mission était directement liée au Messie, c’est à dire au Christ. Sa position sur les questions morales (par exemple, le remariage du roi Hérode) ne laissait aucune place au doute et il le payera de sa vie. Jean n’était pas homme à chercher son propre avantage. Quand le Christ était prêt à commencer son ministère public, Jean a laissé partir tout de suite Jean et André, deux de ses plus proches disciples. Sa vie entière a témoigné de celui dont il était le précurseur. Et nous ? Qui sommes-nous ? Sommes-nous chrétiens ? Sommes-nous convaincus du Christ ? Sommes-nous convaincus de notre mission ? Notre façon de vivre, nos choix, donnent-ils la preuve que nous sommes des disciples du Christ ?

 

3. Aplanir la route. Jean s’est efforcé de préparer le chemin du Seigneur. Comment l’a-t-il fait ? Il a passé beaucoup de temps en prière. Comment faisait-il pour savoir quand commencer sa prédication ? Comment faisait-il pour savoir quoi dire ? Comment faisait-il pour savoir où aller prêcher ? Par la prière. C’est par la prière que Jean a pu préparer le chemin au Seigneur. Jean s’est dépensé complètement dans l’accomplissement de sa mission. Il a crié, mais dans le désert. Peut-être avait-il d’autres idées telles que se diriger vers la ville pour faire sa prédication. Parfois les chemins de Dieu sont différents des nôtres. Jean était un homme de foi et cette foi lui a permis de mener à bien la mission que Dieu lui avait confiée. Et nous ? Notre prière et notre foi nous permettent-elles de préparer la venue du Seigneur autour de nous ? Et en moi-même ?

 

Dialogue avec le Christ
Jésus-Christ, tu es venu dans le monde mais le monde ne t’a pas reconnu. Selon ton plan divin tu as choisi d’utiliser des instruments humains comme Jean le Baptiste pour introduire des âmes en ta présence. Dans ma vie il y a eu beaucoup d’instruments qui m’ont mené à toi et je t’en remercie. En même temps, je suis, moi aussi, un instrument pour mes frères et sœurs. Donne-moi la force pour accomplir ma mission. Je ne te décevrai pas. J’aplanirai le chemin pour toi.

 

Résolution
Aujourd’hui, j’offrirai une prière pour toutes les âmes qui ont eu un rôle spirituel dans ma vie.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *