Méditation du dimanche 11 mars 2018

363

Le grand amour

Saint Jean 3, 14-21

 

 

En ce temps là, Jésus dit à Nicodème : « Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

 


Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu. »

Réflexion

Jamais nous ne pourrons comprendre, ni même imaginer, combien Dieu nous aime. Quand nous étions perdus, Il a envoyé son Fils « pour que, par Lui, le monde soit sauvé ». Nous sommes cette brebis perdue que le Seigneur, en se faisant homme, vient chercher. Jésus Christ, alors qu’Il est Dieu, s’est abaissé et s’est fait homme POUR MOI. Descendant sur terre, il s’est fait petit et il a connu dans sa chair la souffrance humaine POUR MOI. Il est né dans une pauvreté absolue POUR MOI. Il a souffert la persécution et l’abandon de ses amis POUR MOI. Il a vécu trente ans dans un petit village, menant une vie simple, dans la solitude, POUR MOI. Il a souffert la fatigue, le découragement, les tentations et la peur POUR MOI. Il a été méprisé, trahi et abandonné POUR MOI. Il est mort crucifié SEULEMENT POUR MOI. PARCE QU’IL M’AIME.

 

 

Il va même rester avec nous jusqu’à la fin des temps dans l’Eucharistie. Jésus a institué ce sacrement afin de s’unir le plus possible à nous. Un plus grand amour n’a jamais existé : celui qui permet à un pécheur comme moi de recevoir tous les jours le Seigneur du Ciel et de la terre ! Et, comme si cela n’était pas assez, quand nous nous approchons de Lui dans le sacrement de la réconciliation, Il efface notre péché. Quel plus grand bonheur que de se savoir pardonner !

 

 

Par amour, il nous a donné sa mère pour nous protéger et nous conseiller : quel incroyable cadeau ! Comme nous avons de la chance ! Comme ses paroles nous remplissent de réconfort : « je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » ! Jamais Dieu n’a cessé de nous aimer, de nous aider, de communiquer avec nous, de nous donner toutes sortes de grâces ; même dans nos moments de grande ingratitude, sachant même que nous allions tomber à nouveau. Après vingt siècles, Jésus-Christ est toujours là, marchant à nos côtés, parlant avec nous personnellement, nous enseignant comme à ses premiers disciples, frappant pour que nous lui ouvrions la porte de notre cœur. Pourtant, l’Evangile nous dit « La lumière vint dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière ». Jésus-Christ continue à avoir soif de notre amour. Et nous…comment répondons-nous à cet amour ?

 

 

Prière

Je te prie, Seigneur, pour tous les hommes : pour que nous T’accueillions dans notre vie et que nous nous laissions remplir de ton amour. Vierge Marie, donne-nous la force pour répondre à cet amour avec le don total de nos vies.

 

 

Résolution

Faire un acte de charité pour remercier Dieu de son amour pour moi.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *