Méditation du dimanche 04 mars 2018

402

Pour l’amour de ta maison

Saint Jean 2, 13-25

 

 

Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem. Il trouva installés dans le Temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »

 

Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment. Les Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps. Aussi, quand il ressuscita d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

 

Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en lui, à la vue des signes qu’il accomplissait. Mais Jésus n’avait pas confiance en eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme : il connaissait par lui-même ce qu’il y a dans l’homme.

 

 

Réflexion

Dans ce passage de l’évangile, Jésus nous apprend plusieurs choses. Quand il chasse du Temple les bœufs, les brebis, les colombes et les changeurs d’argent, Jésus manifeste son amour profond et son respect pour les affaires de son Père. Examinons notre recueillement à l’église et notre attention pendant la prière : que montrons-nous de notre amour et de notre respect envers notre Père ? Ensuite, Jésus se réfère au fait que nous sommes les temples de Dieu. Cela implique que nous devons chasser de notre intérieur tout ce qui fait barrière à notre amour pour Dieu (l’égoïsme, la paresse, les désirs mondains…) Au moment du baptême, les trois personnes de la Sainte Trinité sont venues dans notre âme avec le désir de s’unir à nous. Par la présence divine, notre âme se convertir en un petit ciel ! Apprenons donc à traiter Dieu présent en nous avec plus d’égards.

 

 

Dieu est réellement présent dans l’âme en état de grâce. Pourtant, pour converser avec Lui, il faut se concentrer car, sous l’influence de nos sentiments, nous avons tendance à nous éparpiller. Nous devons toujours agir en sachant que nous sommes « temples de Dieu ». Efforçons-nous de toujours vivre dans l’intimité de la Sainte Trinité. Dans la mesure où nous purifions notre cœur et notre regard, dans la mesure où, avec l’aide du Seigneur, nous arrivons à ce recueillement, il nous sera plus aisé de rencontrer Dieu dans la prière.

 

 

Quand Jésus dit aux juifs : « Détruisez ce Temple et en trois jours, je le rebâtirai », il fait allusion à sa mort sur la croix et à sa résurrection. Ici, le Seigneur nous rappelle qu’il est impossible de Le suivre sans passer par la croix. « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. » (saint Luc 9, 23) Pour purifier notre cœur et le rendre plus humble, nous devons mortifier notre corps et nos sens. Pour donner du fruit, c’est à dire pour aimer Dieu et pour réellement aider les autres, le sacrifice est nécessaire. Nous devons « mourir à nous-mêmes ». L’efficacité surnaturelle nécessite une abnégation continuelle, un oubli complet de notre confort et de notre égoïsme. Ces sacrifices ne peuvent pas nous rendre tristes car c’est pour le Seigneur que nous les offrons !

 

 

Prière

Merci, Seigneur, de me donner l’occasion de t’aider à porter la croix que tu as portée toi-même jusqu’au calvaire. Avec toi, je veux participer à la rédemption du monde par la mortification de mes sens, de mes goûts, de mes appétits charnels…Aide-moi pendant ce temps de carême à me charger joyeusement chaque jour de ma croix afin de m’unir d’avantage à ton œuvre de salut.

 

 

Résolution

Mettre tout l’amour possible dans un acte de mortification que personne ne soupçonnera.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *