Méditation du dimanche 03 décembre 2017

321

Veillez toujours

Saint Marc 13, 33-37

 

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d’un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »

 

Prière d’introduction

Seigneur Jésus, j’oublie bien trop facilement que tu mérites la première place dans ma vie. Au moins en ce moment je te reconnais comme mon Roi et mon Maître. Je sais que tu es présent ici avec moi et que tu souhaites me combler de ta grâce. Merci de ton amitié. Je t’offre mon maigre amour en retour. Je t’aime, Seigneur, et je désire que tu règnes dans ma vie.

 

Demande Seigneur Jésus, aide-moi à rester vigilant à tes saintes inspirations.

 

Points de réflexion

1. « Vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra. » Seigneur Jésus, je ne suis pas le maître de ma vie ; tu l’es. Je ne dois donc pas gaspiller mon temps en faisant simplement ce dont j’ai envie. Je devrai te rendre compte de la gestion que j’ai faite de ma vie, car elle t’appartient, mon Créateur et mon Rédempteur. Que me demanderas-tu quand tu viendras chercher mon âme ? Mes actions quotidiennes démontrent-elles que ma vie t’appartient ?

 

2. Veillez. Seigneur Jésus, cet évangile peut paraître un peu dur, mais je te remercie de son message. Tu me rappelles combien il est important de vivre ma vie chrétienne dans un état de tension saine – une tension qui implique ni frustration ni inquiétude, mais plutôt un désir constant de m’approcher plus près de toi et de te ressembler chaque jour plus. Comme un amoureux extraordinairement attentif à chaque désir de l’être aimé, je devrais veiller à la moindre occasion de te plaire.

 

3. Quand il viendra, serai-je endormi ? Cet évangile me donne à réfléchir sur mon besoin de recevoir le pardon dans le sacrement de la réconciliation. Le moment irrévocable de ma mort, cette rencontre en tête à tête avec toi, Seigneur, pourrait venir quand je ne m’y attends pas. Je dois être prêt. Je veux pouvoir te regarder. J’ai cherché à te plaire dans mes actions, et quand j’ai échoué, je me suis tourné vers toi pour avouer mes fautes et obtenir ton pardon. Je veux t’entendre me dire :  » C’est bien, serviteur bon et fidèle, entre dans la joie de ton seigneur. « (Mt 25,23).

 

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, aide-moi « à rester éveillé » dans ma vie quotidienne, gardant le ciel comme objectif de tout ce que je fais. Aide-moi à me tenir prêt à chaque instant de ma vie à être appelé en ta présence.

 

Résolution Je programmerai un moment régulier pour recevoir le sacrement de réconciliation fréquemment.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *