Lu pour vous

Le combat de Raoul Follereau (1903 -1977) en faveur des lépreux est connu. Mais, on sait moins qu’il mena cette bataille avec sa femme Madeleine (1902-1991). Malgré les épreuves, ce couple déploya une fécondité hors du commun.
Partageons la parole de Dieu avec Nicolas Morin, de la fraternité franciscaine de Besançon (Doubs).
2020 est une année jubilaire pour la patronne de Paris. La capitale, mais aussi le diocèse de Nanterre sans oublier la Gendarmerie nationale fêtent leur sainte patronne.
Au cœur de la forêt vosgienne, le mont Sainte-Odile est un haut lieu de la vie spirituelle et un pèlerinage très fréquenté. Il fête en 2020, les 1 300 ans de la mort de sainte Odile. L’année s’ouvre le 13 avril 2020 et s’achèvera le 13 décembre 2020. Découvrez l’histoire de ce haut lieu spirituel.
Dans un entretien, Charles Wright analyse les différentes voies spirituelles aujourd’hui. Historien de formation et écrivain, biographe du moine trappiste André Louf (1), il vit actuellement dans un monastère en Ardèche et expérimente l’ennui.
Partageons la parole de Dieu avec Blandine Lagrut, sœur consacrée de la Communauté du Chemin Neuf, à Chartres (Eure-et-Loir).
Les origines de sainte Odile sont controversées et sources de fantasmes, elles alimentent de nombreux contes et légendes. Odile serait née vers 662 et morte vers 720. Elle fonde le monastère de Hohenbourg, sur l’actuel mont Sainte-Odile dont elle est devenue la 1ère abbesse.
Derrière chaque grand homme il y a une femme. « Elle arrivait à pousser les portes alors que l’on faisait attendre le curé dans le couloir », résume Véronique Davienne qui l’a côtoyée dans les années 90. «S’ils étaient très différents, tous les deux étaient de la même trempe : ils ne lâchaient pas», complète Didier Robert, d’ATD Quart Monde.
Mgr Hervé Giraud, archevêque de Sens-Auxerre et prélat de la Mission de France affirme que le P. Joseph Wresinski est un de ces prêtres qui ont ouvert des voies nouvelles dans la manière de vivre le ministère sacerdotal. Son originalité est peut-être d’avoir assumé tout son passé dans son ministère.
À l’initiative du P. Joseph Wresinski, 100 000 personnes s’étaient rassemblées sur le parvis du Trocadéro, à Paris, le 17 octobre 1987 en solidarité avec les victimes de la faim, de la violence et de l'ignorance et pour dire leur refus de la misère.