Le Pape encourage des enfants malades à parler à leur ange gardien

137

« Dans la vie, il n’y a pas de difficulté qu’on ne puisse surmonter » C’est ainsi que le pape François a encouragé une soixantaine d’enfants polonais atteints de cancer à parler à leur ange gardien.

L’audience qui s’est tenue dans la salle Clémentine n’a pas donné lieu à un discours officiel. À la place, un échange affectueux au cours duquel le pape François a voulu donner de l’espoir aux petits malades polonais. Ils venaient tous d’une clinique oncologique de Wroclaw, ville du sud ouest de la Pologne, où ils sont suivis pour des tumeurs malignes.

« Il n’existe pas de difficulté, dans la vie, qu’on ne puisse surmonter… Ne vous découragez pas. Votre chemin dans la vie est un peu difficile parce que vous devez vous soigner, vaincre la maladie ou vivre avec la maladie : ce n’est pas facile ». Le Pape a souligné que les enfants n’étaient pas pourtant seuls dans ce combat. Il a mis en avant le rôle primordial que jouent les familles et les amis, qui les aident à faire face au quotidien et à aller de l’avant.

Parler avec son ange gardien 

François n’a pas hésité à parler du rôle de l’ange gardien. En soulignant que chacun d’entre nous a son propre ange gardien qui nous accompagne toute notre vie, le Pape a invité les enfants à parler avec leur ange, pour qu’il les « protège, donne l’inspiration et pour qu’il les conduise à toujours vaincre dans la vie. »

Après la récitation commune de l’Ave Maria en polonais, l’audience s’est terminée par une prise de contact affectueuse entre le souverain pontife et chaque enfant.

Source: https://fr.aleteia.org/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *