L’Avent, une période pour poser des « gestes concrets de réconciliation »

138

L’Avent est un temps pour ouvrir des « perspectives d’espérance », a déclaré le pape François dimanche 9 décembre dernier, rappelant que cette période invitait à la conversion des cœurs.

L’Avent est une période de conversion pour poser des « gestes concrets de réconciliation », a déclaré le pape François le 9 décembre 2018 lors de la prière de l’Angélus, depuis sa fenêtre du Palais apostolique du Vatican. Pour le successeur de Pierre, l’Évangile du jour (Lc 3, 1-6) détaille l’attitude de l’attente de l’Avent : ce temps doit être un « chemin de conversion ». Celui-ci, a poursuivi le Pape, implique certaines exigences comme « la cordialité et l’attention fraternelle », des « gestes concrets de réconciliation » ou encore la demande de pardon. Ainsi, l’Avent est un temps pour un « changement d’attitude », qui est « complet » lorsque l’on parvient à confesser « humblement » ses propres fautes.

« Nous ne pouvons pas capituler devant les situations négatives »

Cette attitude, a détaillé le souverain pontife, doit conduire les chrétiens à être « d’humbles mais courageux » témoins du Seigneur et de sa parole « de lumière, d’amour de consolation ». Ce témoignage est celui qui ouvre des « perspectives d’espérance », y compris dans les moments qui semblent marqués par l’échec. « Nous ne pouvons pas capituler devant les situations négatives de fermeture et de refus », a ainsi lancé l’évêque de Rome.

Source: https://fr.aleteia.org/2018/12/10/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *