La prière comme expérience de vie et d’amour

269

La prière ne marche pas à côté de la vie, elle est dans la vie. Et comme la vie n’est pas parfaite, notre prière ne l’est pas non plus. Ne nous décourageons pas.

 

On peut s’adonner partout à la prière, comme une amitié à Dieu au fil des rencontres. C’est une prière de pauvre, fréquente et spontanée, simple et profonde, qui se nourrit à même la vie. La vie devient prière, même si l’on croit ne pas savoir prier.

 

Prière et amitié

Dieu nous aime. La prière est un dialogue secret et plein d’amour qui n’appartient qu’à nous et Dieu. Il nous offre sa présence sans que rien n’y interfère, même pas nos faiblesses. Celles-ci deviennent même une occasion d’expérimenter sa miséricorde infinie. La prière est une noce où l’Époux nous invite à sa table. Sa coupe débordante de vin nouveau fait danser notre cœur de joie, même si nous ne ressentons pas son amour. L’important est de vouloir prier, puisque Dieu est toujours présent.

La prière intérieure expose notre parole et notre regard au Père, au Christ, à l’Esprit. Tout l’intéresse, tout peut lui être dit. « Seigneur, je crois en toi, apprends-moi à prier et à t’aimer. Je t’offre ce que je suis et les êtres qui me sont chers. Envoie ton Esprit, qu’il donne vie à ma vie. Je te loue pour ce que tu es, et merci pour ton amour infini ».

Parler à Dieu, comme on parle à un ami, témoigne de la place centrale qu’il occupe dans notre existence. Nous nous éveillons à sa présence, nous prenons conscience de son amour. La prière révèle notre identité profonde d’enfants de Dieu et la mission d’amour qui est la nôtre. N’était-ce pas aussi la prière de Jésus ? Il priait souvent son Père avant d’entreprendre une action importante, comme monter à Jérusalem pour y souffrir sa Passion.

 

Prière et contemplation

La meilleure prière est celle où il y a le plus d’amour. Saint Paul nous y invite : « Et, dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance pour discerner ce qui est important »(Philippiens 1, 9-10). La prière nous montre que le véritable amour est bonté, patience, don de soi. Cet amour est éternel, il ne finira pas. Nous le contemplons dans l’oraison silencieuse.

Source: https://fr.aleteia.org/

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *