En Côte d’Ivoire, 12 nouveaux diacres invités à l’humilité et à la fidélité

347

Douze religieux de la Société des missionnaires d’Afrique et de l’Ordre des frères mineurs ont été ordonnés diacres le 8 décembre en Côte d’Ivoire. Ils ont été invités à l’humilité et à la fidélité dans l’engagement à l’image des martyrs d’Algérie.

Samedi 8 décembre à la paroisse Saint Matthieu d’Anonkoi-kouté, dans le diocèse d’Abidjan, Mgr John MacWilliam, évêque de Laghouat dans le sud de l’Algérie, a présidé l’ordination diaconale de 12 religieux dont 9 missionnaires d’Afrique et 3 franciscains.
En présence de leurs formateurs, de religieux et religieuses de plusieurs congrégations, de leurs parents et amis, ces nouveaux diacres ont été invités à l’humilité dans l’exercice de leur fonction et à la fidélité à l’Évangile qu’ils sont désormais habilités à proclamer au cours de la messe.
Dans l’Église catholique, il existe 3 niveaux d’ordination : diaconale, presbytérale, et épiscopale. Le diacre est ordonné pour le service de l’autel et de la parole de Dieu en attendant son ordination presbytérale. Mais l’ordination diaconale ne doit pas pour autant être vécue « comme une simple étape » a estimé Mgr MacWilliam dans son homélie. « Il faut résister à cette tentation, a-t-il conseillé. Vous êtes diacres, au service de Dieu, pour toute la vie, même si vous êtes ordonné prêtre, même évêque ».

 

Humilité et engagement

Le 8 décembre, jour de la solennité de l’immaculée conception de la Vierge Marie est la fête patronale des missionnaires d’Afrique, plus connus sous l’appellation de « Pères blancs ». Pour cette année, en plus de la fête patronale, les missionnaires d’Afrique célébraient par la même occasion la béatification des 19 martyrs d’Algérie dont 4 pères blancs. L’évêque de Laghouat a invité les nouveaux diacres à vivre l’humilité de Marie et à s’inspirer de l’engagement des bienheureux martyrs missionnaires d’Afrique. « Jean, Alain, Christian et Charlie sont des modèles pour vous dans votre engagement, dans votre oui au Seigneur. Malgré les difficultés et les dangers, ils n’ont pas hésité à rester auprès du Seigneur présents dans ce peuple souffrant de l’Algérie ».
Pour être de bons serviteurs du peuple de Dieu, les nouveaux diacres ont été également invités par l’évêque à éviter le risque du cléricalisme. « Vous êtes des révérends, des leaders de la communauté dans la prière et les rituels. Soyez cela en toute humilité, comme Jésus qui a lavé les pieds de ses disciples. Soyez simples dans le diaconat. »

150 ans

 

L’ordination diaconale des 9 religieux missionnaires d’Afrique s’est faite en prélude aux festivités des 150 ans de leur société de vie apostolique qui s’ouvriront le 12 décembre en Tunisie. Fondée en 1868 par Mgr Charles Martial Lavigerie en Algérie, l’idée de l’évêque français était d’avoir une congrégation qui puisse se lancer dans l’évangélisation des populations musulmanes en Afrique du Nord. Au fil du temps, la mission s’est étendue en Afrique subsaharienne dans plusieurs pays notamment en Ouganda où aura lieu le 8 décembre 2020, la clôture du jubilé des 150 ans. Le choix de l’Ouganda se justifie par le fait que les saints martyrs africains originaires de ce pays ont été évangélisés par trois missionnaires d’Afrique arrivés le 17 février 1879.
Aujourd’hui, les pères blancs sont présents dans une vingtaine de pays d’Afrique francophones et anglophones, et dans certains pays d’Europe, en Amérique et en Asie. « On essaie d’aller vers d’autres horizons où la présence missionnaire est demandée, explique le père Martin Grenier, assistant général de la province d’Afrique de l’Ouest. Parfois, c’est au niveau géographique, dans une ville ou une banlieue, ce sont les défis actuels que nous essayons de relever. »

Source: https://africa.la-croix.com/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *